J’avais déjà rédigé un article sur le sujet des blisters Nintendo en avril 2008. J’avais aussi publié un guide sur ebay afin de prévenir contre les faux blisters qui peuvent circuler. Aujourd’hui j’ai décidé de mettre à jour ce guide en incluant de nouvelles informations ainsi que de nouvelles photos.

Voici les différentes parties que je vais aborder au cours de ce guide:

1. Les différents types de blister Nintendo.
2. Faire la différence entre un faux blister et un blister officiel Nintendo.
3. La folie des blisters: spéculation et flambée des prix.

1. Les différents types de blister Nintendo.

Il existe plusieurs sortes différentes de blisters dans lesquels les jeux Nintendo sont scellés. En effet au cours des différentes générations de consoles Nintendo, les packagings ont évolué, et par conséquent les blisters aussi. De plus il faut noter que selon les pays, les blister ne sont pas forcément les mêmes.

Avant toute chose, nous allons lister tous les différents types de blisters officiels que l’on peut rencontrer:

  • Les blisters rigides ou blister pack
  • Les blisters de type cello avec ligne horizontale au dos
  • Les blisters de types cello avec ligne verticale au dos
  • Les blisters souples avec liseret vertical marqué Nintendo en rouge
  • Les blisters souples avec liseret horizontal marqué Nintendo en rouge
  • Les blisters Nintendo avec liseret horizontal marqué Nintendo gris
  • Les blisters type DVD

Vous ne trouverez jamais d’autres blisters Nintendo, si vous en rencontrez un différent de la liste ci-dessus, c’est un faux !

Les blisters rigides, ou blister pack.

Ce type de blister est propre à la France et à la Belgique uniquement. Vous pourrez retrouver avec ce type de blister les jeux Nes, Super Nes, Nintendo 64, Game Boy et Game Boy Color.

Les blisters souples, avec ligne hotizontale au dos (horizontal seem line)

Ce type de blister est présent sur les jeux Américains sortis aux Etats Unis, au Mexique et au Canada. Nous les retrouvons sur les jeux Nes, Game Boy, Game Boy Color et Game Boy Advance. Si sur un de ces dits-supports vous ne voyez pas apparaître la ligne horizontale au dos de blister, c’est que vous n’êtes pas en présence d’un blister officiel Nintendo.

Les blsiter souples avec ligne verticales au dos (vertical seem line)

Ce type de blister est présent sur les jeux SNES et N64 Américains sortis aux Etats Unis, au Mexique et au Canada. La ligne est exactement la même que sur les jeux Nes, GB, GBC, ou GBA américains, si ce n’est qu’elle est verticale. De la même façon si sur un jeu snes ou n64 américain cette ligne verticale n’est pas présente au dos du blister, alors il ne s’agit pas d’un blister officiel dit « factory sealed ».

Les blisters souples avec liseret vertical marqués Nintendo en rouge.

Ce type de blister se retrouve dans tous les pays, sauf sur le continent américain et asiatique. En gros il s’agit d’un blister propre à l’Europe. Nous retrouverons ce type de blister sur les jeux Nes, Super Nes, et N64 sortis au Royaume Uni, en Italie, et en Allemagne. Mais aussi sur les jeux Game Boy, Game Boy Color et Game Boy advance sortis en Europe (France, Allemagne, Royaume Uni, Espagne, Italie.) Certains jeux Gamecube Pal ont été blisté par erreur dans ce sens là. Ce ne sont pas des faux, mais des pièces extrêmement rares!

Les blisters souples avec liseret horizontal marqués Nintendo en rouge

Ce type de blister se retrouve sur les jeux Gamecube, Wii et DS sortis en Europe.

Les blisters souples avec liseret horizontal marqué Nintendo en gris.

Ce type de blister se retrouve sur les dernières générations de jeux Wii et DS sortis en Europe.

Les blisters type DVD

Les blister type DVD sont n’ont aucune marque de reconnaissance. Il s’agit de blisters souples qui sont scellés sur les quatre coins de la boîte. Nous les retrouvons sur les jeux Gamecube, Wii et DS américains ainsi que sur tous les jeux Nintendo japonais (famicom, super famicom, n64, Gamecube, wii, Game Boy/color/advance et DS)

2. Reconnaître un blister officiel Nintendo.

Depuis quelques années, les prix de certains titres ont vu leur côte exploser. Lorsque ces titres font leur apparition sur certains sites de vente, les prix atteignent des sommes insolentes. Ce phénomène encourage la vente de jeux re-blistés.

Voyons quels types de blister n’est pas sujet à la contrefaçon, puis nous essaierons de voir de quelle manière reconnaître les blister

  • Les blister rigides.

Ce type de blister n’est pas sujet à la copie, en effet il est beaucoup trop dur à falsifier, cela coûterait trop cher au faussaire. Lorsque vous trouvez un jeu sous blister rigide, c’est un authentique à 99,99%

  • Les blisters souples à liseret marqué Nintendo (rouge ou gris, horizontal ou vertical)

Idem, ce type de blister est trop compliqué à reproduire, le faussaire préfèrera tenter sa chance avec un simple blister de type cello sans liseret.

  • Les blisters avec ligne au dos (seem line)

Ce type de blister est fortement sujet aux faux. En effet, la marque de reconnaissance se situe au dos du jeu et si l’on vous présente le jeu avec une seule photo du devant de la boîte, aucun moyen pour vous de savoir s’il s’agit d’un original car ce type de blister se rapproche fortement du simple blister souple en plastique que n’importe quelle machine à blister (que n’importe qui peut se procurer) pourra imiter. En revanche, à ma connaissance je n’ai encore jamais vu cette seem line copiée. Et quand bien même vous auriez un doute: sur le dessus des boîtes Nes, SNES, N64, GB/color/advance, il existe deux bulles d’air de chaque coté, qui sont une marque de reconnaissance de plus que nous a laissé Nintendo pour officialiser un blister de ce type de jeux.

  • Les blisters de types DVD

Alors ceux là, c’est la grosse galère… Autant pour les autres en un coup d’oeil ça se reconnaît. Autant pour ceux là c’est plus compliqué. En fait je me demande même s’il existe un réel moyen d’authentifier un de ces blister sans l’ouvrir… Ma seule idée serait d’essayer de jouer avec le plastique afin d’essayer de voir si le jeu sous le blister comporte des micro-rayures. Vous pouvez aussi regarder si le blister est bien tendu sur le jeu. Car certains petits malins s’amusent à prendre des blister de DVD pour remettre des titres recherchés dedans. Quand c’est le cas, il y a un peu d’espace entre le plastique et le jeu, il y a un peu d’air entre le jeu et le plastique, si vous préférez. Souvenez vous aussi que vous ne retrouverez jamais un blister de type DVD sur un jeu PAL!

3. La folie des blisters: spéculation et flambée des prix.

Depuis quelques années, nous avons vu le prix des jeux augmenter, et en particulier celui des jeux sous blisters ; les jeux vidéo sont devenus des objets de collection, et ils sont recherchés aussi en tant que tel. Tous les phénomènes typiques qui s’appliquent à n’importe quel genre de collections, s’appliquent désormais aux jeux vidéo : argus et côtes, pièces rares, édition limitée ou édition collector, population de collectionneurs qui recherchent, échangent, accumulent… Apparition de Musées dans les grandes villes du monde, de sites web, spéculation et spéculateurs, notion d’état, d’emballage d’origine…

La génération qui a vu naître l’industrie des jeux vidéo est aujourd’hui devenue adulte et dispose d’un pouvoir d’achat. La nostalgie, plus que dans n’importe quelle collection, joue un rôle déterminant chez les collectionneurs de jeux vidéo, un peu comme chez les collectionneurs de jouets, sauf qu’il y a une dimension supplémentaire. En effet, les jeux vidéo sont beaucoup plus que des objets avec lesquels on a joué, au delà de l’objet qu’ils sont, ils représentent un loisir, un passe temps, parfois des aventures épiques, ou des soirées entre amis…

Si je vous dis Super Mario Bros, vous visualisez les niveaux, les ennemis, les boss et peut-être même la musique… Et non pas la boîte, la cartouche, ou la notice… Or c’est pourtant ça que vous collectionnez… Tandis que pour les jouets, c’est différent: les playmobiles par exemple se collectionnent exactement dans le même état que lorsque vous y jouiez. Je m’explique lorsque vous regardez votre collection de playmobile vous voyez directement les personnages avec lesquels vous vous amusiez, tandis que lorsque vous regardez votre collection de jeux vidéo, vous ne voyez que des boîtes et des cartouches, mais pas la substance.

En cela les collections de jeux vidéo sont comparables à des collections de vinyles: la substance est différente de l’objet. Si je vous parle de Sticky Fingers des Rolling Stones, c’est la musique qui vous vient à l’esprit et qui vous rappelle les moments de votre vie à l’époque où vous l’écoutiez, et non pas la pochette de l’album (quoique Sticky Fingers n’est peut-être pas le bon exemple étant donné le scandale qu’avait provoqué la pochette de l’album.)

Bref, tout ça pour dire qu’aujourd’hui, les jeux vidéo, ça se collectionne, et ça se collectionne même très sérieusement, par de nombreuses personnes. Il y a celui qui veut simplement retrouver les titres qu’il avait étant gamin. Pour lui le simple fait de posséder la cartouche et de pouvoir y jouer dans la console d’origine est un pur bonheur. Et il y a ceux qui en veulent plus, qui veulent la boite et la notice en très bon état, et quand c’est possible, ils veulent le jeu neuf, sous blister.

C’est ce qui fait que dans ces dix dernières années (et particulièrement les cinq dernières), nous avons assisté à une flambée des prix impressionnante des jeux sous blister, particulièrement pour les jeux Nintendo NES et SNES, qui sont les plus représentatifs d’une époque et surtout qui évoquent une nostalgie, un désir de possession chez le plus grand nombre de personnes.

S’agit-il d’une bulle spéculative qui pourrait retomber?

Comme dans toutes les collections, les cotes ont des hauts et des bas, et fluctuent au gré de l’Offre et de la Demande, mais aussi en fonction de certaines modes ou de certains évènements externes. Exactement comme à la Bourse, en fait: le prix des actions fluctue en fonction de la l’Offre et de la Demande à un instant « t ». L’offre et la demande étant eux même influencé par les évènements économiques, politiques, diplomatiques du monde entier. C’est pareil dans la collection. A l’annonce de la mort de Michael Jackson, les prix de ses albums se sont envolés. Ceci est un exemple, mais on peut en retrouver beaucoup dans le monde de la collection, et dans le jeu vidéo aussi. A la sortie d’un nouvel épisode de Castlevania, la côte (ou les prix de vente) des précédents opus augmentent tout à coup.

Actuellement, le retrogaming est à la mode, c’est à dire que de nombreuses personnes s’y intéressent. Les plateformes virtuelles telles que le WiiWare proposent des jeux à télécharger directement sur la console, ainsi c’est tout un catalogue de jeux rétros qui sont mis à la disposition des plus jeunes. Ce qui attise l’attrait pour le retrogaming.

Cette bulle pourrait-elle retomber?

Certainement certains titres ultra côtés pourraient voir leur côte baisser dans les années à venir. Mais un jeu neuf, en très bon état ne verra pas sa côte baisser, au contraire elle ne peut qu’augmenter au fil des années, car l’écart entre l’Offre et la Demande est trop important. Il reste très peu de jeux sortis en boite cartonnées qui sont en bon état… Forcément plus de 20 ans après, les boîtes ont subi l’usure du temps quand ce n’est pas les maltraitances des gosses qui les ont possédé à l’époque. Or les collectionneurs recherchent toujours le meilleur état possible. Et le meilleur état possible, c’est le jeu neuf dans son emballage d’origine, ou blister. De plus comme je l’expliquais plus haut, la collection de jeux vidéo est très jeune. Cela ne fait que quelques années que les jeux vidéo sont devenus « collectible ». Si on prend en compte l’essor ce cette industrie qui a dépassé celle du cinéma depuis déjà plusieurs années, il est facilement prévisible qu’il va y avoir de plus en plus de collectionneurs de jeux vidéo dans les années à venir. Les côtes vont donc continuer de grimper. En tout cas une chute des prix est difficilement pensable, à moins qu’il y ait une troisième guerre mondiale ou une crise économique du type « jeudi noir », je vois mal comment raréfaction des pièces plus augmentation du nombre de collectionneurs peuvent être égales à baisse des prix…