Après réflexion je me suis dit qu’entre nous, on peut bien s’aider à lever des ambiguïtés qui sont parfois un peu désagréables par exemple de savoir si on s’est fait avoir ou pas.

Et si ça peut carrément éviter de se faire avoir c’est tant mieux.

Ce n’est tout de même pas simple de faire le diagnostic sur internet au vu de la qualité des photos proposées donc ce sera une reconnaissance à posteriori mais en brocs ou de visu ça évitera sûrement des soucis, au vu de la présence de ces fakes GBA un peu partout.

Il y a plusieurs signes qui trahissent la contrefaçon, et ce à plusieurs plans:

I) Sur la coque plastique:

  • le logo  » GameBoy Advance » est plus grossier (origina à gauche, pirate à droite:

Comme vous pouvez le voir, on peut parler de « bavure », les bords ne sont pas franchement nets comme sur un jeu officiel.

  • le numéro de modèle du boitier est différent de AGB-002. Exemple ici on a AGB-033:

De plus, si le numéro de modèle n’est pas AGB-002, ne justifiez pas le fait que le jeu ne rentre pas parfaitement dans votre Gameboy ou que la forme possède de petites différences avec un jeu « classique » par une hypothétique série alternative de boitiers, c’est juste que la contrefaçon est grossière. Nintendo ne s’est pas amusé à produire des jeux « mal conçus pour leur console ».

  • Autres signes en photos (bords plus arrondis, taille des vis):

II) L’étiquette :

Quelques signes qui peuvent trahir un fake du moins qui doivent allumer une petite alarme d’attention renouvelée dans votre tête:

  • Etonnamment brillante (les étiquettes officielles sont généralement « mat » mais j’ai un exemple avec une étiquette plus brillante donc ce n’est pas décisif)
  • « Seal of quality » qui vous semble bizarre: couleur, forme pas parfaitement arrondie, etc… Par extension, n’importe quel logo (CE, limite d’âge) qui paraît suspect fera mériter au jeu un examen un peu plus attentif avant achat.
  • Numéro de série bizarre (ne commence pas par « agb » – pour advance game boy » ou ne termine par aucun triptyque classique: « eur », « fra » etc…)
  • Absence d’un poinçon « numéro » sur l’étiquette (tous les jeux officiels que j’ai l’ont, et le pirate ne l’a pas).

Remarques: il va de soi que si l’étiquette vous semble sortir tout droit de l’imprimante, c’est peut-être carrément un mauvais cartmod mais là c’est plus dur de s’y tromper.
Si achat sur internet, vérifiez sur google que le dessin est le bon!

III) En ouvrant le boitier:

Vous noterez potentiellement plusieurs choses:

  • Le circuit imprimé n’est pas estampillé « Nintendo » et si cela ne suffisait pas, les coins sont pointus, coupés grossièrement et la couleur n’est pas forcément identique.
  • Remarquez un très bel exemple de soudure « cheap » (non présente sur tout les jeux.)

Remarque: Pour ce qui est du logo « nintendo » c’est un excellent repère on peut le voir sans ouvrir le boitier du jeu, simplement en regardant dans le port en prenant soin d’éclairer le bout de circuit imprimé visible.

Voilà, toutes ces éléments devraient suffire à reconnaître les pirates. Ils sont quand même assez courants. Sachant qu’il y a des jeux vraiment très côtés sur gba (ff VI par exemple) faites gaffe avant de débourser une somme conséquente et jamais sans demander au minimum des photos complémentaires. Si possible privilégiez les jeux complets (je sais que ça fait grimper les côtes mais je suppose que ça réduit un peu les risques).
Ah, et si vous voulez passer pour un taré (c’est toujours marrant ), rien ne vous empêche de vous balader en broc avec votre triwing à la main pour ouvrir tous les jeux!

Voilà, en espérant que ça puisse servir à quelqu’un. (Et n’hésitez pas à me faire rajouter n’importe quoi, voire même des photos! )