AVANT PROPOS : ATTENTION, IL EST IMPORTANT DE NE PAS CONFONDRE « SNK » et « SNK PLAYMORE », cette deuxième ayant été créée en 2003 après la faillite de « SNK » en 2001.

La Neo-Geo (NeoGeo Advanced Entertainment System ou encore Neo Geo AES) du constructeur arcade SNK sort le 26 avril 1990 en location et le 1er juillet 1991 à la vente, ce qui est unique ! (Vous imaginez si on vous disait aujourd’hui que la PS4 ou la XBOX 720 sortait demain mais seulement il faudrait la louer dans des point de location autorisés par les éditeurs et si vous voulez l’acheter, il faudrait attendre un an…). La particularité de la console de SNK est qu’elle existe sur deux supports : salon, la Neo-Geo AES et arcade appelée Neo-Geo MVS (pour la différencier de l’AES ), avec laquelle elle partage une ludothèque commune (n’ oubliez pas ce point , c’est important pour la suite).

La Neo Geo est connue pour sa ludothèque de jeu d’arcade 2D d’excellente qualité (la plupart des jeux de combat, c’est SNK) mais aussi pour son prix très élevé (58 000Y / 430€) et par sa très longue longévité (1990 – 2005).
A sa sortie en location le 26 avril 1990, aucun jeu n’était vendu, il fallait obligatoirement les louer. 4 jeux sont disponibles à la location :

  • NAM-1975
  • MahJong Kyoretsuden
  • Baseball Stars Professional
  • Magician Lord

Des jeux disponibles au même moment dans les salles d’arcade au format Neo-Geo MVS. Techniquement, ces jeux pour la console Neo-Geo sont exactement les mêmes que leurs versions arcade. Le marketing de SNK pour la Neo-Geo AES s’appuie d’ailleurs sur cet argument avec comme slogan « Ramenons des jeux d’ arcade à la maison ». Les jeux pour la console Neo-Geo sont disponibles uniquement à la location jusqu’au 1er juillet 1991, date à laquelle SNK ressort la Neo Geo AES dans un nouvel emballage au prix de 48 000Y (360 €), et avec un line-up composé de 17 jeux disponibles à l’achat : 11 jeux déjà sortis en location en boite carton et qui sont ré-édités dans des boites en plastique et 6 jeux qui n’avaient pas jusqu’à présent été sorti sur console :

  • Minasan no Okagesama Desu
  • Sengoku
  • Alpha Mission II
  • Blue’s Journey
  • King of the Monsters
  • Ghost Pilots.

Contrairement aux 11 autres jeux ré-édités dans des boitiers en plastique, ces six jeux sont distribués dans des boites en carton. L’un des six sera ré-édité plus tard en boiter plastique (Minasan no Okagesama Desu), mais cinq d’entre eux ne sortiront qu’en boite en carton (allez comprendre la politique des boites plastique/ cartons de SNK). Jusqu’à présent les jeux sur la console sortaient au même moment que les versions arcade, mais a partir du 1er juillet 1991 les versions consoles sortent environ trois mois après les sorties dans les salles d’arcade (exemple avec le jeu Burning Fight sorti le 20 mai 1991 en arcade, et le 9 août 1991 sur la Neo Geo AES.)

La console est distribuée aux États-Unis par SNK Corporation of America à partir de juillet 1991. Initialement prévue pour être vendue à 599$ (560€), la console sortira finalement en deux packs différents;
un pack « Gold System » à 649.99$ avec deux joysticks, une carte mémoire et le choix entre l’un des deux jeux de départ : Baseball Stars Pro ou NAM-1975. Plus tard, le pack inclura d’office le jeu Magician Lord 4.
un pack, le « Silver System », qui lui est vendu 399.99$ sans jeu et avec un seul joystick. Les jeux sont vendus 200$. Des prix très élevés qui réservent la console à un marché de niche.

En France la console est distribuée par la société Guillemot jusqu’en 1995.
La console Neo-Geo profite énormément du succès dans les salles d’arcade du système Neo-Geo MVS, essentiellement des jeux comme Fatal Fury (1991), Fatal Fury 2 (1992), Art of Fighting (1992) et plus tard la série des King of Fighters, tous développés en interne par les studios SNK. Ces jeux extrêmement populaires dans les salles d’arcade du monde entier sont portés sur console trois mois après leur sortie en arcade dans des versions strictement identiques. On retrouve exactement les mêmes jeux sur sa console Neo-Geo que sur borne d’arcade, ce qui est unique à l’époque.
Les ventes de console Neo-Geo décollent, et malgré les sorties fin 1994 des consoles de la PlayStation et de la Saturn, la Neo-Geo continue à se vendre auprès d’un public fidèle. La fabrication de la Neo-Geo stoppe en 1997, mais des jeux continue à sortir. Les développeurs vont tirer la quintessence du système avec des jeux de plus en plus aboutis, aux graphismes et animations en 2D supérieurs à ce que proposent les consoles de cinquième génération pourtant bien plus récente. Des jeux tels que Last Blade (1997) ou Garou : Mark of the Wolves (1999) en sont la preuve, des jeux au prix toujours très élevés. Jusqu’à la fin de son activité la société SNK supportera la console Neo-Geo en continuant à sortir des versions AES de ses hits d’arcade Neo-Geo MVS avec The King of Fighters 2000 comme jeu d’adieu.

Alors que l’on pensait qu’il en était terminé de la Neo-Geo, la nouvelle société SNK Playmore qui succède à SNK continuera à adapter les sorties en arcade sur MVS sur la console en relativement peu d’exemplaires. Neuf jeux sortent de 2001 à 2004. le dernier jeu officiel, Samurai Shodown V Special, sort le 19 octobre 2004, 14 ans après le lancement de la console. Le système Neo-Geo est, avec l’Atari 2600 (1977 à 1991), le système le plus longtemps exploité (par sa société éditrice originale) de l’histoire du jeu vidéo, dépassant même la Game Boy.
Ses capacités 2D hors-normes, sa longévité, ses jeux et son prix en 1990, en fait un objet de fantasme pour de nombreux joueurs. La Neo-Geo sera surnommée la « Rolls Royce des consoles » et maintenant on sait pourquoi !