SONY DSC

Bonjour à tous,

Je me suis posé pas mal de questions quant au sujet d’un premier article pour France Retrogaming.

Fallait-il mentionner ou non le fait que c’était un premier article, fallait-il passer en détail un jeu en particulier… Bref, je phosphore un peu et me dis que me présenter serait peut-être la meilleure des choses à faire.

De plus, cela présente un double avantage : en plus d’apprendre à me connaître, nous allons parler jeux vidéo à l’ancienne !

Je suis un amoureux du retrogaming

Je m’appelle Nicolas, j’ai 35 ans et je suis un amoureux du Retrogaming. J’ai commencé en 1983, avec un ZX81. Cette « machine de guerre » possédait 1Ko de mémoire et je ne disposais d’aucun moyen pour sauvegarder mes programmes…

Si bien que, je retapais systématiquement les programmes pour jouer.

Le Retrogaming est une passion que je vis au quotidien car en plus d’une collection d’ordinateurs et de consoles, je blogue de ci de là sur le Web à propos de ma passion ! Je suivais le site France Retrogaming depuis quelques temps, et j’ai donc posé ma candidature pour rédiger des articles…

Si je suis là, c’est que ma candidature à été acceptée, et je suis super fier pour le coup ! :)

Parlons un peu de ma collection ! Oh, pas pour frimer, n’ayez crainte, mais pour parler de Retrogaming.

« Dis moi à quoi tu joues, je te dirai qui tu es ! »

Ben oui, rien de mieux pour se connaître non ?

Je suis un Amiga Fan et j’ai donc en ma possession un Amiga 500, un 600, un 600 HD, un 1200 (mon chouchou), un 2000, un CDTV et une CD32. Le 1200 demeurant le plus puissant de tous (et le plus modulable de ma collection).Une machine mythique avec son lot de jeux mythique : Shadow of the Beast, Lotus Esprit Turbo Challenge, Pinball Fantasies

Qui dit Amiga, dit Atari ST ! J’en ai cinq en état de marche : deux 520 STf, un 1040 STf, un 520 Ste et enfin un Mega STe. Là encore, ce sont des machines « coup de cœur » puisque j’en avais déjà possédé étant plus jeune ! L’Atari, même si il est un cran en dessous de l’Amiga, demeure une formidable machine avec une ludothèque bien fournie.

Je suis aussi un amoureux des Sega, je n’ai pas toutes les consoles, mais presque : une GameGear, une Master System II, une Megadrive (1 et 2) avec son Mega CD, une Saturn et une Dreamcast ; et je rêve de récupérer un 32X pour ma MegaDrive !

Du côté Nintendo, j’ai une NES, Super NES, Gameboy, GameBoy Color, GameBoy Advance SP, N64, N64 Pikachu, Game Cube et une Wii.

Là dessus, je débute un peu sur Nec avec une Turbografx-16 et une PC Engine Duo. J’ai aussi une 3DO et une Jaguar de côté.

J’ai beaucoup de souvenirs sur la plupart de mes consol !

Tiens, par exemple sur TO8, Les dieux du Stade ! A l’époque, je ne possédais qu’un Thomson TO8 et en définitive, très peu de jeux. Mais après avoir économisé ce qu’il fallait avec mon frère, on a cassé la tirelire et on s’est acheté Les dieux du Stade et une manette (Konix Navigator).

Les dieux du Stade était une simulation sportive comportant plusieurs épreuves : il fallait très rapidement déplacer la manette alternativement sur les positions droite et gauche ; toutes les techniques étaient bonnes pour réussir, y compris se taper des cloques sur la paume des mains afin d’aller plus vite. Et encore aujourd’hui, je remercie Konix pour avoir produit des manettes aussi solides…
Bon, la maniabilité était franchement limite, mais encore une fois, les jeux de sports n’étaient pas légion à l’époque (les jeux tout court d’ailleurs), alors on a pas fait la fine bouche et on s’est quand même bien amusés…

Voilà, le retrogaming, pour moi, c’est ça, ces petits souvenirs et tout ce qui en découle… C’est ma définition du Retrogaming (et nous avons chacun la notre).

Voilà, j’espère ne pas vous avoir saouler pour mon premier article sur FR, et on se retrouve bientôt!