Je ne suis pas très branché Histoire des jeux vidéos. Alors bien sûr je suis fan de retrogaming et connais pas mal de jeux retro, mais je ne connais pas grand chose à leur histoire (qui les a inventés, quand, comment, pourquoi). Ce manque est compensé petit à petit au fur et à mesure des sorties des éditions Pix’n Love. Après avoir lu les histoires de certains jeux vidéos (ou personnages de jeux vidéos) comme par exemple celles des créations de Mario, Sonic ou encore Final Fantasy VII, c’est cette fois-ci le moment d’en apprendre plus sur l’histoire d’un acteur majeur du monde des jeux vidéos : Ralph Baer.

Ce livre est le cinquième numéro de la collection « Les grands noms du jeu vidéo » de Pix’n Love. Il y présente la vie et l’œuvre de ce grand monsieur.  Il s’agit plus exactement de la traduction (avec des bonus par rapport à la version originale) de l’autobiographie professionnelle de Ralph Bear. Tout est donc raconté à la première personne et l’immersion est totale.

Mais qui est exactement Ralph Baer ? Ralp Baer est simplement le père fondateur des jeux vidéos. Il est notamment le créateur, entre autres, des premières consoles de salon telles la Brown Box ou la Odyssey (et ses évolutions).

Il nous conte sa vie d’enfance (un jeune juif fuyant l’Allemagne nazie), le début de sa vie d’ingénieur aux États-Unis et ses premières inventions vidéoludiques. Cela va de ses premiers prototypes (les TVG1, 2, 3, 4, 5 et 6) pour arriver à la Brown Box puis l’Odyssey. Il nous raconte ensuite ses incartades sur les machines d’arcade avant de revenir sur les évolutions de sa console Odyseey. Viens ensuite un passage concernant les déboires juridiques qu’il a rencontré avec pas mal d’entreprises comme Atari ou même Nintendo. Puis nous avons quelques détails sur ses autres invention de jouets et de jeux (comme par exemple le Simon que je veux avoir depuis longtemps). On apprends aussi que certains de ses jeux vidéos ont été utilisés par l’US Army (pour l’entraînement anti-tank) et la Navy (pour l’entraînement sur les porte-avion).

Je suis bien content d’avoir lu ce livre en tout cas, j’ai appris pas mal de choses sur la playhistoire (et quelques petites anecdotes très intéressantes que je vous laisse découvrir). C’est sans aucun doute un livre à avoir pour tout ceux qui s’intéressent à l’histoire des jeux vidéos.

Pour vous le procurer, c’est sur le site officiel des éditions Pix’n Love.

À bientôt