Pour ce nouveau Concours France Retrogaming, les membres devaient proposer une anecdote sur leur vie de collectionneurs ou de joueurs. Chaque anecdote a été publiée de manière anonyme sur le forum et les membres ont voté pour celle qu’ils ont préférée.

Le gagnant du Concours France Retrogaming #6 est Jybé ! Il remporte un beau Zelda The Wind Waker neuf sous blister

concours-fr13ww

Voici l’anecdote de Jybé :

Été 1988 …

Le net, le rétro et les filles n’existaient pas encore pour moi …

Avec mes 5 copains, nous remplissions nos étés à jouer avec des GI Joe, au foot dans des cours recouvertes de bitume, de cabanes dans les bois ou de balades en vélo.

Mais nous avions tous aussi un CPC. Quand il faisait trop chaud ou que la pluie venait contrarier nos plans, nous nous réfugions chez l’un ou l’autre devant l’écran couleur et entamions des parties de Game Over, Slap Fight, Kick Off …

N’étant pas fan de foot, je n’aimais pas ce dernier jeu. Et il faut l’admettre, je n’étais pas fort. Surtout comparé à 2 de mes copains.

Un groupe de « forts » allait se former, et je n’en faisais pas parti.

Lorsque vous êtes le plus jeune, et le chouchou du groupe, ce sentiment est dur à vivre …

Un jour, en accompagnant ma mère dans la ville la plus proche, je appercois une compilation de jeux inconnus.

A l’époque, les éditeurs ne nous pondaient pas des gammes Best Of, Platunium ou Jeu de l’année … Pour le prix d’un jeu neuf, nous pouvions en avoir plusieurs. Et pas des sharewares (ils n’existaient pas encore) ou des sous jeux. Mais des vrais hits !

Je ne me souviens plus du nom de cette compilation, seulement d’un jeu : Commando. Sa jaquette m’attirait.

Il a fallu que je saoule ma mère afin de rapporter à la maison la boite que mes mains ne voulaient déjà plus lâcher, mais mes pouvoirs surnaturel de persuasion firent effet.
Je rentrais victorieux …

Ce soir là, j’inserrais la disquette … zig … zig …zig… coink …zigzigzigzig … coink coink …

commando

L’écran titre était dément … J’allais canarder tout le monde …

Je n’ai pas décroché. Je devais être le plus fort lorsque je montrerai ce jeu dès le lendemain à mes potes ! Il me fallait reconquérir ce titre de leader de groupe qui m’échappait !

Nous sommes restés scotchés des semaines entières. On jouait chacun son tour. C’était à celui qui irait le plus loin.

Nous étions 2 sur 5 à être plus fort que les autres … Nous nous appelions « Les Frères Commandos ». J’avais enfin gagné !

Puis on grandit, d’autres centres d’intérêt arrivent … Mais les Frères Commandos ne pouvaient pas mourir … Ils étaient encrés au fond de nous à jamais.

Sur notre groupe de 5, une sombre embrouille de gamins nous a laissé à 4.

Puis nous nous sommes tous plus ou moins perdu de vu. Sauf avec mon frère d’armes.

Il y a quelques années, alors que nos plans respectifs pour la Saint Sylvestre étaient tombé à l’eau, nous avons décidé de fêter le passage à la nouvelle année ensemble : une bonne bouffe et des jeux vidéo.

Mais jouer à quoi ? Commando ? Mon vieux CPC n’a plus toute sa courroie … Mais j’ai une borne avec un émulateur. Il me semble même que Commando était un jeu d’arcade avant de venir lancer ses grenades sur CPC … Bingo !

Les débuts sont difficiles, mais les réflexes reviennent… Il est l’heure d’aller manger … Non, encore une partie … Bon on avale l’entrée vite fait et on y retourne. On finira après …

Nous avons passer la soirée à alterner parties de Commando et repas de fête …

Je ne sais pas si c’est ce jeu qui a soudé notre amitié, mais il y a forcément participé.

23 ans après, les Frères Commando étaient bien vivants et de retour !

 

Lire toutes les anecdotes proposées par les participants >>

Merci à tous les participants qui ont pris le temps de rédiger une anecdote sur leur vie de retrogamer, et à tous les votants qui ont pris le temps de lire chaque anecdote et de voter pour leur préférée.

A bientôt pour un nouveau concours !