Je viens de finir God of War : Ascension sur PS3, ultime épisode de la saga mythologique (au moins sur cette console) mais étant chronologiquement le premier ! Suite à tous les autres épisodes sortis sur PS2/PS3/PSP (rien que cinq épisodes – six en comptant celui-ci – en même pas dix ans mine de rien), on est en droit de se demander si la licence fonctionne encore ou s’il s’agit de l’épisode de trop, God of War III ayant superbement mis un point final à l’histoire de Kratos et à sa vengeance sur les dieux de l’Olympe il y a déjà trois ans…

1363094886Le Fantôme de Sparte nous revient donc dans une préquelle – ficelle scénaristique tellement à la mode depuis quelques années – censée revenir aux origines de l’histoire du héros. Hélas, on ne peut – sans surprise – qu’être déçu par le scénario qui n’apporte pas de nouvel éclairage sur le passé de Kratos, tout ayant déjà été dit dans les épisodes numérotés. On pourrait donc voir cet opus comme un pendant 1080p de Chains of Olympus et Ghost of Sparta (sortis sur PSP initialement), un épisode bonus en quelque sorte. Pour autant, l’histoire d’Ascension n’est pas non plus totalement dénuée d’intérêt si on ne la compare pas à la trilogie, les développeurs ayant choisi une narration éclatée avec de nombreux retours en arrière ; seulement ce procédé peut rendre la chronologie des évènements parfois un peu confuse tant les transitions ne sont pas toujours limpides. On saluera pourtant l’effort tant elle sert la mise en scène – marque de fabrique de la saga – qui demeure elle toujours aussi impressionnante de violence et diablement brutale, et n’a donc rien à envier aux autres épisodes de la licence…

god-of-war-ascension-live-demo-from-e3-feat-kratos-being-kra_smallTechniquement, rien à dire, le jeu est au moins aussi beau que son « prédécesseur » God of War III ; le gameplay reste également dans la lignée de la licence, à la fois simple d’accès quand on y joue en mode facile et technique pour les joueurs plus aguerris, avec quelques nouveautés ceci dit mais cela reste fidèle et « classique » pour du God of War, les habitués retrouvent vite leurs marques. On déplorera cependant la longueur de certains combats, et quelques mouvements de caméra maladroits rendant les rixes concernées (en partie) difficilement lisibles, la mise en scène desservant ici le jeu pur et dur pour le coup. Pas de quoi bouder son plaisir pour autant, l’ensemble restant de haute volée : les bosses sont souvent impressionnants (bien qu’ils ne figurent pas parmi les plus inoubliables) et les énigmes sont dans la lignée de la licence par exemple, par contre la durée de vie a été elle revue à la baisse par rapport aux II et III (entre 8 et 10h), certainement pour laisser de la place au nouveau mode multijoueurs (que je n’ai pas essayé) : l’aventure n’en est que plus concentrée et ne perd pas en rythme ou en intérêt ; pour preuve, j’ai fait God of War : Ascension en deux (grosses) sessions de jeu !

gow_ascension-515x289En conclusion, si on met de côté le scénario qui n’apporte rien à la saga (sinon un Kratos un peu plus tendre que d’habitude par moment, et ce n’est pas son changement de voix en VF qui aide de ce côté là), on ne peut quasiment qu’être ravi de retrouver le Spartiate énervé pour un baroud d’honneur sur PS3. Mais le fait que le jeu ne soit pas le sans-faute habituel de la part de Santa Monica Studio laisse planer le doute quant au futur de la licence ; peut-être est-il temps de laisser le guerrier se reposer une bonne fois pour toutes avant le faux pas fatal ?

god-of-war-ascension.33801521Initialement posté sur le forum le 05/08/13