Hier, j’ai fini Mario & Luigi : les Frères du Temps (ou Partners In Time comme sur la jaquette européenne) sur DS, second épisode de la série Mario & Luigi commencée sur GBA avec Superstar Saga. Autant le dire pour commencer, si comme moi vous avez aimé son aîné ce jeu a toutes les chances de vous plaire également !

ME0000655272_2Pour rappel, il s’agit d’un mélange de plate-formes et de RPG dans l’univers coloré de Mario et de toute sa clique ; le gameplay est en apparence simpliste au début – les boutons A et B étant dédiés aux commandes (saut le plus souvent) respectivement de Mario et de Luigi – pour se voir vite étoffé d’autres fonctions (avec les boutons X et Y) obligeant le joueur à être concentré et rigoureux lors des combats principalement car il est vite facile de s’emmêler les tuyaux pinceaux. Ici le gameplay reprend les mêmes bases. Quoi de neuf alors me demanderez-vous ? En fait, au lieu de gérer deux personnages, on a rapidement affaire à quatre !! En effet, vous l’aurez vite compris au vu du titre du jeu, les frères plombiers vont devoir voyager dans le temps et rencontrer leurs doubles bébés ! Bébés Mario et Luigi se voient attribués les touches X et Y, et c’est à partir de là que le gameplay commence à bien se corser en combat suivant ce que vous voulez/devez faire pour venir à bout de vos ennemis… Croyez-moi, on perd vite les pédales au début mais on s’y fait (ce qui n’empêche pas de se tromper pour autant) et on avance ! Une fois le gameplay maîtrisé, le jeu n’est pas bien difficile (si on reste concentré bien sûr) – je n’ai pas souvent vu l’écran de Game Over – mais assez long mine de rien, comme Superstar Saga à vrai dire (je l’ai fini au bout de 21h33 au niveau 29).

  screen-04screen-06

Bémol contre le boss de fin (ou presque) qui s’il n’est pas hardcore (contrairement à celui de Superstar Saga si on n’a pas un niveau « acceptable ») est horriblement long à battre : j’ai dû y passer une bonne heure le temps d’abord de comprendre comment lui faire des dommages efficacement puis à les lui faire tout en évitant ses attaques au mieux… Alors mon faible niveau y est sûrement pour quelques chose mais comparé aux bosses précédents, j’ai trouvé ça A-BU-SE !!!

  Mario-Luigi-Les-Freres-du-Temps-DS_portrait_w85Mario-Luigi-Les-Freres-du-Temps-DS_portrait_w858

Scénaristiquement parlant, cet épisode reste dans la veine de son prédécesseur (et de la licence Mario en général) soit rien de bien surprenant mais à l’humour quelque peu loufoque et communicatif. On suit donc l’aventure sans peine. On pourra un peu regretter ce que pouvait nous laisser entre voir le titre par contre, à savoir les voyages dans le temps qui se voient limités seulement au passé (avec une « base » dans le château de Peach dans le présent) sans possibilité de visiter les mêmes régions du royaume champignon dans le présent (ou, soyons fous, le futur !). Du coup, pas d’énigmes à résoudre en se servant du temps comme on avait pu rencontrer dans d’autres jeux comme The Legend of Zelda : Oracles of Ages sur Game Boy Color par exemple… On réalise bien vite que l’astuce du voyage dans le temps n’est là que pour voir (et utiliser, pour les frangins mangeurs de spaghetti) les personnages principaux et leurs doubles bébés, ce qui est déjà pas mal me direz vous ! En outre, le jeu se sert un peu des capacités de la console, en utilisant principalement l’écran du haut que ce soit pour la carte, pendant certains combats, ou pour visualiser et jouer quand les duos de frères se voient séparés de gré ou de force (ce qui arrive régulièrement mine de rien). Le stylet quant à lui n’est utilisé qu’une seule fois en tout et pour tout (ce qui n’est pas un mal vu le type de jeu dont il s’agit soit dit en passant).

mario_and_luigi_partners_in_time_20051117ME0000571426_2

Bref, on a affaire à un excellent jeu relativement exigeant dans son gameplay tout en restant accessible (j’avais bien mal à la main droite – au pouce notamment – à la fin à force de presser voire de basher les boutons X, Y, A et B). Je ne sais pas encore ce que le troisième opus me réserve (Voyage au centre de Bowser) ni s’il réussira à la fois à garder l’esprit de Mario & Luigi tout en insufflant sa propre originalité (pour ne pas dire identité, ce qui manque un peu ici malgré ses qualités évidentes), mais j’ai hâte de m’y mettre, même si je dois avouer que je vais patienter un peu – au moins le temps que mes doigts ne me fassent plus souffrir…

28927-mario-luigi-les-freres-du-temps-2 060102_mario_luigi_temps_1 28927-mario-luigi-les-freres-du-temps-3

Initialement posté sur le forum le 15/04/13