Hier, j’ai fini Xenoblade Chronicles sur Wii (enfin je l’ai fait sur ma Wii U) au bout de 77h42 au niveau 81 (à la sauvegarde pour le new game +). J’en ai lu et entendu des éloges sur ce jeu : sont-elles méritées ? A t-on réellement affaire à l’un des meilleurs si ce n’est LE meilleur JRPG de la décennie ? Tout dépend de ce que l’on recherche dans un (J)RPG j’ai envie de dire…

Xenoblade-Chronicles-PortadaTout d’abord, n’ayant pas fait les autres jeux Xeno du même auteur je ne me risquerai pas à en parler, pas plus que je ne chercherai à parler de Xenoblade Chronicles de façon trop exhaustive (Kiko l’a déjà très bien fait par exemple, et sans spoilers !). Je vous parlerai davantage de mon ressenti de joueur et amateur de JRPG, de ce qui m’a plu et déplu dans le jeu. Et oui, le jeu n’est pas parfait alors qu’on me l’a tant vanté ! Mais prenons donc les choses point par point :

Xenoblade_Chronicles_05Commençons par le scénario. S’il y a bien un point crucial dans un RPG c’est bien l’histoire ! Tout commence de façon classique une fois l’univers posé (deux titans se sont battus pendant fort longtemps et au terme de leur lutte la vie s’est développée sur eux et des civilisations ont éclos) : pour faire simple, Shulk est un jeune homme qui partira en quête de vengeance accompagné de son ami Reyn et armé d’une épée mythique (la Monado) qui rencontrera sur sa route bien d’autres personnages qui se joindront à lui. Mais bien évidemment les choses ne seront pas aussi simples qu’elles n’y paraissent de prime abord et c’est son monde et ses habitants que Shulk et ses amis devront sauver…

Bref, le scénario est vraiment sympa sans être révolutionnaire et l’histoire se suit avec envie sauf qu’il faut attendre longtemps avant que les choses ne décollent vraiment !! Et oui, vous avez dû vous en rendre compte dès ma première phrase : Xenoblade Chronicles est vraiment long, un jeu fleuve ! Mais ce n’est pas le scénario qui déborde… En effet, on se rend bien vite compte qu’il est très facile de partir faire autre chose que de suivre le fil rouge de l’histoire car le jeu pullule de quêtes annexes en tous genres, au risque de perdre le joueur pendant de longues et nombreuses heures ! Je ne suis pas contre les quêtes annexes dans un RPG mais là il y a très clairement un déséquilibre entre elles et le scénario principal (il suffit de parcourir le sommaire d’une soluce du jeu pour s’en convaincre), et le trop étant l’ennemi du mieux, soit on choisira lesquelles suivre pour obtenir des items intéressants, soit on fera « simplement » celles sur notre route pour avancer efficacement, car toutes les faire requiert vraiment trop de temps (mais au moins on en a pour notre argent !).

XenobladeAutre témoin de la longévité du jeu : les régions/zones à explorer sont toutes gigantesques ! Il faut du coup pas mal de temps ne serait-ce que pour découvrir la carte de chaque zone du jeu (qui sont sur plusieurs niveaux bien évidemment), alors pour en révéler les moindres secrets et recoins, croyez-moi qu’il y a de quoi faire ! Mais encore une fois, si le sentiment d’immensité (et de petitesse de nos personnages par là même) perdure tout le long du jeu, je trouve qu’il manque de zones moins vastes (ou plus confinées, c’est selon) en contrepartie, car si les paysages sont heureusement généralement splendides une certaine lassitude peut gagner le joueur en entrant dans une nouvelle région en ne sachant pas/plus où donner de la tête…

xenoblade-chronicles-great-falls-screenshotGraphiquement, le jeu étant déjà plus que complet, j’avoue avoir été surpris d’avoir une qualité aussi honorable pour de la Wii (et ayant joué sur Wii U et donc sur écran HD, les limites techniques se voient encore plus facilement…). Et j’ai énormément apprécié le fait que les cut-scenes se fassent avec le moteur in-game allant jusqu’à montrer le moindre changement d’équipement sur les personnages ! Encore une preuve si besoin est du souci de minutie des gars de Monolith Soft, développeurs du jeu.

Musicalement, le jeu est vraiment excellent. Clé de voûte de la mise en scène et soutien vital de l’histoire et des combats, la partie sonore se doit un sans faute pour atteindre l’épique, chose qu’on atteint ici bien souvent grâce à elle notamment. Et pour un jeu aussi riche et long, je ne pense vraiment pas que sans une OST au top comme ici on puisse avoir envie de poursuivre l’aventure. Un gros plus donc ! Rien que la musique des combats contre les bosses vaut son pesant de cacahuètes par exemple…

xenoblade-chronicles-c1-22-l-usine-principale012Autre point crucial dans un RPG, le système de combat quant à lui m’a rappelé Final Fantasy XII ou plus récemment The Last Story avec leur approche action RPG. Pour autant, Xenoblade Chronicles développe son propre gameplay, à la fois simple et technique pour peu qu’on veuille s’y intéresser de près et ce n’est pas la pléthore de tutoriels qui me fera penser le contraire ! Je vous renvoie une nouvelle fois aux explications de Kiko pour plus de détails. Je lui reprocherai seulement le manque de lisibilité des combats (surtout contre des ennemis énormes présentant des soucis de caméra) assez symptomatique des (J)RPG depuis la PS2 : beaucoup d’informations à l’écran très difficiles pour ne pas dire impossibles à suivre vu le rythme des combats et leur système (très) dynamique ! Mais au moins on part en découdre facilement sans transition ni réelle lassitude, ce qui n’est pas donné à tous les (J)RPG, loin de là même…

test-xenoblade-chronicles-sur-wii-L-KQmLMDQuelques autres points qui méritent attention : si la régénération automatique après combat est vraiment utile que ce soit pour ne pas couper le rythme du jeu ou passer son temps dans les menus, ou encore le gain d’expérience continu même après un Game Over, l’attribution des équipements se fait lui encore manuellement malgré un système de tri, ce qui n’est vraiment pas pratique alors que nombre de (J)RPG récents permettent une optimisation rapide des armes et armures. Le système de gemmes rappelle celui des matérias de Final Fantasy VII sauf qu’ici le jeu pousse le vice à les créer soi-même ponctuellement (que ce soit par simple manque de place dans l’inventaire ou plus généralement parce que les ennemis deviennent trop coriaces et qu’il faut devenir soi-même plus costaud et efficace) et que le système de création n’est pas franchement simple à appréhender… Il y a encore d’autres éléments de paramétrages et d’améliorations assez chronophages mais je veux souligner encore une fois le caractère davantage gourmand que riche du jeu : à vouloir trop en faire on se perd !

574375XenobladeChronicles006Dernier point et non des moindres, la difficulté du jeu. Objectivement, elle est somme toute moyenne quand bien même on ne comprend pas bien tout le système de combat ou les paramétrages. On avance donc sans trop de souci pour peu que l’on passe du temps à explorer les régions immenses du jeu et à faire quelques quêtes annexes au passage, car en réelle ligne droite il faudra passer beaucoup de temps à faire du levelling, déjà que je trouve avoir dû en faire pas mal mine de rien simplement en cherchant à découvrir les cartes au maximum. Mais cela rend au moins une chose aussi rébarbative et fastidieuse assez plaisante au final. A moins qu’on ne puisse s’en sortir efficacement en maîtrisant pleinement les arts et le système de combat en général…

xenoblade-01En conclusion, je dirais que Xenoblade Chronicles est un excellent jeu/(J)RPG sans être pour autant à mes yeux le chef d’oeuvre tant vanté. Trop de choses gênent encore mon confort de jeu mais c’est surtout la surabondance de quêtes annexes au détriment du scénario principal (lequel met du temps à se révéler) qui en devient rapidement préjudiciable et prolonge le jeu de façon outrancière et exacerbée. Pour moi un jeu – que ce soit un RPG ou pas – ne devrait pas être aussi long sauf s’il est haletant de bout en bout sans se perdre inutilement (ce qui n’est pas le cas ici). Reste que j’ai passé un très bon voyage en compagnie de Shulk et ses amis mais qu’est-ce que j’ai (eu) envie d’aller vivre d’autres aventures dans d’autres univers !!!

Initialement posté sur le forum le 02/08/13