Land of Illusion starring Mickey Mouse est sorti en 1992 sur Master System. Il est également supposé être la suite de Castle Of Illusion paru deux ans plus tôt. Ceci dit pas d’inquiétudes, vous ne serez pas désemparé si vous ne jouez pas aux deux épisodes dans le bon ordre.

Couverture(1)

Car oui, Land Of Illusion est un jeu typique de l’époque 8 bits, on nous offre une petite introduction censée nous expliquer ce qui nous attend et on nous lance bien vite dans le vif du sujet, à savoir un jeu de plate forme à l’ancienne dans lequel il faut tuer des monstres, trouver des clés et éliminer le boss de fin de niveau, tout en évitant les nombreux pièges tendus ça et là.

Ici, ce bon vieux Mickey a pour mission de retrouver un cristal magique volé par une espèce de mystérieux sorcier. Sans ce cristal, le monde est devenu triste et morne, une situation intolérable pour notre souris.

Celle-ci devra donc traverser 13 niveaux avant de rejoindre le château où se terre notre voleur.

 Desert stage

 

Extrêmement classique sur le fond (un jeu de plate forme 8 bits comme il en est sorti des centaines d’autres entre le milieu des années 80 et le milieu des années 90), Land Of Illusion n’en demeure pas moins sympathique et bien fichu. Sans mauvaise surprise au niveau de la maniabilité (elle se révèle même plutôt riche), le titre offre un gameplay classique avec quelques trouvailles sympathiques par moment. Le level design est lui aussi plutôt intéressant avec des niveaux parfois plus complexes qu’ils n’y paraissent de prime abord.

Castle(1)

Land Of Illusion est également assez joli même s’il faut reconnaître que les levels sont tout de même inégaux. Le niveau « Tiny Cavern » par exemple, est si sommaire qu’on en viendrait presque à penser qu’il a été confié au stagiaire de l’équipe.

Les thèmes musicaux quant à eux, sont peu nombreux mais relativement sympathiques même si on n’évitera pas l’écueil de la répétitivité.

Question durée de vie enfin, Land Of Illusion ne résistera pas très longtemps au joueur qui s’acharne un minimum. Comme souvent sur ce type de jeu, un gamer doué en fera le tour en 3 ou 4 heures, ceci étant, la difficulté vous mettra quand même quelques bâtons dans les roues. Mais l’ensemble est bien dosé et contrairement à d’autres softs, il n’est pas impératif d’avoir des nerfs d’acier pour en voir le bout, il faut juste s’acharner un peu, comme c’était de coutume sur les jeux de cette époque.

 Boss Crabe

En conclusion, Land of Illusion starring Mickey Mouse confirmait déjà en 1992 que Disney, contrairement à d’autres, ne prenait pas les joueurs pour des vaches à lait. Nous n’avons pas affaire à un jeu médiocre caché derrière une grosse licence. Cet opus des aventures de Mickey n’a certes pas grand-chose de novateur, mais il remplit son contrat de bon jeu de plate-forme de la Master System.

Map

Sans être totalement indispensable, il reste un choix très correct pour tout possesseur de la 8 bits de Sega.

14/20