krusty's super fun house

Certes, on peut légitimement se poser la question : pourquoi Krusty ? Tout simplement parce qu’il a du style. D’un jeu déjà conçu, mais dont le nom, obscur, ne permettrait pas une opération commerciale aussi réjouissante, on fait une licence grandiose : les simpsons et on attend la gloire.

J’avais grandement envie de vous parler d’un jeu plus calme, de stratégie, de réflexion tout du moins. J’aurais ainsi pu vous parler de Lemmings si le but même du jeu ne me posait pas tant de problèmes. Effectivement, même si leurs morts sont beaucoup plus nombreuses et variées, le but de Lemmings est de sauver les créatures ce qui, hélas, va à l’encontre de mes principes et de ma religion.

Trop souvent, égaré par ma soif de sang, je me contentais de faire des feux d’artifice de Lemmings. Pour Krusty’s super fun house, dieu merci, on doit leur faire la peau. C’est donc aidé des membres de la famille Simpson et de leurs machines infernales que nous devons éradiquer les rats.

Il ne reste plus alors qu’à leur indiquer cordialement le chemin, occasionnellement le fabriquer. Et surtout, surtout, même si ces petites souris marchent sur leur pattes arrières comme nous, les hommes, ne pas leur donner de noms. C’est beaucoup plus difficile quand on doit s’en séparer.