Ma première console « à moi » a été une GameBoy, en 1990. Je l’avais eue pour mon anniversaire avec Super Mario Land et Tetris. Elle a donc une aura particulière dans mes souvenirs, et une place à part dans mon cœur. Pendant longtemps j’ai cherché comment lui donner la place qu’elle mérite dans ma collection, parce qu’on en conviendra, l’écran a quand même vraiment mal vieilli !

Je n’ai plus forcément envie de sacrifier des dixièmes de vue sur l’autel du fun rétro. Jusqu’à récemment, le mieux que j’avais trouvé c’était une bête BBA SP, achetée à vil prix dans un état lamentable dans une brocante. Et puis, en cherchant sur eBay des idées de déco siglées Nintendo, je suis tombé sur le Graal : une borne de démonstration GameBoy originale, comme on en trouvait en magasin à la sortie de la bête. Certes, un peu défraichie, avec des parties cassées, mais certifiée fonctionnelle tout de même.

Instant fall in love

Je regarde le prix, prêt à cliquer sur « achat immédiat » : las, le vendeur en réclame 3000$, sans les frais de port depuis… la Californie. Qu’à cela ne tienne, je décide qu’elle sera mienne, et je me mets en quête d’infos sur l’engin dans le but de fabriquer moi-même ma propre borne de démo GAME BOY. Avec une contrainte supplémentaire : je désire que la borne soit terminée pour les 3èmes Rétrogaming Days, qui coïncident avec les 25 ans de la GameBoy… à peine quatre mois pour tout concevoir et fabriquer, et en plus je déménage en plein milieu !

A la recherche d’infos

Je commence par taper sur Google les divers mots-clés qui me viennent à l’esprit, borne démonstration gameboy, store display… Il n’y a que peu de choses disponibles. Une vidéo Youtube dans laquelle un commercial Nintendo sous amphétamines explique le fonctionnement global de l’engin, deux trois photos, et… rien dautre. Même pas de dimensions précises, encore moins de plan !

Je me contente donc des dimensions générales données dans l’annonce eBay qui a tout déclenché :

24″ Tall, 23″ deep, 18″ wide

que j’ai converties en centimètres. Pour tout le reste, j’ai recherché une photo plus ou moins de face, je l’ai imprimée et j’ai calculé l’échelle de l’image (à partir de la seule dimension certaine : la largeur de la GameBoy !)

Après quelques heures de travail, on obtient ceci :

mesures bornde de démonstration game boy

Après quelques heures de travail, on obtient ceci

Ensuite, juste après avoir imprimé les images que je possède sous presque toutes les coutures, mon pc est tombé en panne. Donc, pour la suite des plans, c’est fichu.

Une borne GAME BOY à l’ancienne, fabriquée… à l’ancienne

Bon bah, on va faire sans pc. Je me rends chez mon père, ancien ébéniste, qui dispose de pas mal de matériel et surtout, d’un grand atelier pour travailler à l’aise. Sauf que le papa, bah, il travaille comme quand il a débuté dans les années 60 : pas de visseuse, pas de défonceuse, tout à la scie à ruban, à la perceuse à colonne, au tournevis (plat, forcément) et à la lime.

On n’est pas sortis des ronces…

Et c’est parti pour le calcul et le traçage des premiers morceaux :

traçage borne game boy

Calucl et traçage

Le perçage de la base :

tuto fabriquer borne game boy

(oui, mon papa a de grosses mimines)

On colle et visse les premiers tasseaux :

fabrication borne gb

premiers tasseaux vissés

On trace et coupe le panneau frontal:

panneau frontal borne game boy

Panneau frontal de la borne gb

Puis on commence à assembler les morceaux du panneau frontal:

assemblage borne game boy

Assemblage des premiers éléments

Après quelques heures de lime, on termine les arrondis de la carcasse. On commence à monter les panneaux latéraux, le dessus, et on joue encore et encore de la lime…

Premier test d’assemblage

Assemblage borne game boy

ça prend forme :)

Les jonctions imparfaites seront cachées derrière les bandes de couleur arrondies. De la pâte à bois, de la lime, encore de la pâte à bois, de la lime, et ainsi de suite trois jours durant…

vues bornes game boy

pâte à bois, lime, pâte à bois, lime…

Et on peut enfin passer à la mise en peinture de la borne GAME BOY

Seule la façade est sous-couchée, n’ayant pas le temps de tout peindre avant le salon (à ce stade, il me reste un seul jour pour tout finir !)

peinture borne game boy

sous-couche sur façade

A une heure du matin, enfin, je finis la peinture:

peinture borne demo game boy

atelier peinture jusqu’à 1h du mat

Au passage vous pouvez voir à l’intérieur une méthode traditionnelle de renfort utilisée sur les meubles anciens, que mon père m’a apprise: on badigeonne l’angle de colle à bois, on pose une feuille de papier, et on remet une couche de colle à bois.

On peut multiplier les couches pour obtenir un renfort vraiment très solide. On trouve la même chose dans les vieilles armoires familiales qui ont 150 ans et plus…

Les entrailles de la bête

C’est bien beau d’avoir un beau meuble, mais faudrait voir à le rendre fonctionnel maintenant… Comment est-ce que Nintendo s’y était pris ? De façon à la fois simple et compliquée. Ils ont repiqué les diverses infos que le processeur envoie sur l’écran de la console en soudant quelques fils aux bons endroits (le câble en question, c’est le plat gris-vert avec un liseré rouge).

intérieur borne game boy

les entrailles de la borne

A droite, c’est l’ampli stéréo avec le contrôle du volume, simplement branché sur la prise casque de la console.

Voici comment souder :

schema borne game boy

plan des soudures

Ensuite, avec un convertisseur fait par Nintendo et appelé Demovision, on modifie les infos récupérées de la console pour rendre le tout compréhensible par une télé (plus d’infos en anglais).

Bon, c’est bien joli tout ça, mais une Demovision ça se trouve pas en soulevant le tapis du salon.

Reste donc l’alternative cheap : une SNES et un bon vieux Super Game Boy. Quant à la manette, je vous renvoie à ce tuto sur France Retrogaming réalisé par mes soins, qui avait justement comme but de fabriquer le hardware…

Le matin du salon : présentation de la borne GAME BOY

J’arrive enfin avec ma borne GB toute neuve, et je peux installer la partie électronique dans le meuble…

borne game boy demo

ça rentre au chausse pieds

J’ai du décortiquer la prise Peritel pour simplement enfoncer la fiche dans la prise et faire partir les fils à 90° vers le bas, sinon je ne pouvais pas fermer !

Mais le résultat est là, et franchement l’ergonomie est excellente. On est assis tranquillement avec un grand écran (comparé à celui de la console) à la bonne hauteur, un bon contraste, c’est vraiment super d’y jouer. La borne aura d’ailleurs tourné tout le week-end sans trêve, un vrai succès !

borne Game Boy RetrogameDays

La borne aux RetogameDays (photo Allgamers)

Je n’ai qu’un seul reproche : l’écran que j’ai utilisé a moins de rémanence que l’écran d’origine GameBoy. Certains jeux qui utilisent donc cette rémanence apparaissent clignotants et c’est injouable. Par exemple, le superbe shoot ZAS utilise la rémanence pour afficher un scrolling parallaxe (un exploit sur cet engin), et sur la borne, c’est hideux.

Mais au final c’est quand même trop classe de jouer avec !